Network of the future

Network of the future

MVNO : opérateurs virtuels mais bien réels

Du positionnement low-cost ethnique à l’acteur ultra spécialisé qui fait de l’absence d’infrastructure une force plutôt qu’un coût à éviter, les opérateurs virtuels ont bien changé. Ils transforment cette absence d’infrastructure en un atout pour les nouveaux services qu’ils proposent. Quels sont les nouveaux marchés qu’ils tentent de conquérir et avec quels business models ? Trois exemples pour explorer ce phénomène nouveau.

 

Le MVNO devient totalement digital

A Singapour, un nouveau type de MVNO totalement digital a vu le jour en 2016. Circles.Life a lancé une solution inédite tant sur le plan des opérations que du service proposé. Il s’agit d’un acteur de type hybride entre plateforme OTT avec gestion de ses opérations dans le Cloud et opérateur virtuel pour proposer l’élément indispensable à son offre : la data.
Il cible une population ultra connectée, très consommatrice de data et portée sur les services OTT. Le premier argument de Circles.Life est qu’il propose un forfait ultra-personnalisable en quelques clics. Son deuxième argument repose sur ses partenariats OTT, c’est ainsi que WhatsApp est mis en avant grâce à un système de zero-rated* face à la voix et aux SMS. Son troisième argument est celui d’un marketing digital qui rend le client acteur de son propre forfait. En s’engageant sur les réseaux sociaux, il peut gagner de la data quand il épuise son quota.

Le business model de Circles.Life est d’un côté optimisé au maximum pour limiter les coûts et être plus agile (opérations dans le Cloud, pas de call-centers, clients acteurs de la stratégie marketing etc.). D’un autre côté, il ne se limite plus aux simples revenus des services télécoms mais intègre aussi les revenus de partenariats avec les OTT. Des opérations sont lancées conjointement avec des OTT pour une durée limitée et offrent des réductions aux abonnés Circles.Life qui utilisent ces services.

L’agrégateur d’opérateurs place ses pions

Une demande de plus en plus répandue est celle de la connectivité à l’international. Il faut proposer un service partout dans le monde en agrégeant les réseaux d’opérateurs au footprint étendu mais non exhaustif. C’est ce que fait le français Transatel depuis plus de quinze ans. Ses clients ont accès à des services de connectivité à l’international gérés à partir d’une interface unique. Le business model d’un agrégateur devient d’autant plus pertinent que la eSIM* représente une opportunité significative. Transatel a par exemple signé un contrat avec Microsoft pour fournir une connectivité embarquée sur ses terminaux Windows 10.  Il serait donc l’opérateur prioritaire pour fournir la 4G sur la Surface Pro 5 qui pourrait être équipée d’une eSIM (confirmation attendue avec la commercialisation prochaine de la tablette). Transatel fournirait la connectivité pour des milliers de terminaux Microsoft, sans limites géographiques pour leurs propriétaires quand ils voyagent.

Le business model de Transatel repose sur des contrats wholesale portant sur le footprint entier d’opérateurs. D’autre part Transatel propose de la connectivité sans être limité par le footprint historique des opérateurs. Une stratégie qui a de l’avenir face à l’avènement de l’IoT et aux besoins des groupes industriels, fabricants d’électronique grand public etc.

Vers une spécialisation des MVNO dans l’IoT

Tout comme Transatel, Cubic Telecom est un agrégateur d’opérateurs qui peut fournir de la connectivité à l’international grâce à des accords avec une quarantaine d’opérateurs. Le constructeur automobile Audi l’a choisi pour équiper en 4G ses modèles A4 et Q7 (2016). Les véhiculent bénéficient d’une connexion sans coupure dans 33 pays d’Europe.

Le business model de Cubic laisse pressentir une spécialisation dans la verticale automobile. Tout comme d’autres MVNO pourront se spécialiser dans l’agriculture, la santé, l’industrie, l’énergie etc. Les MVNO ont une carte à jouer avec des services sur mesure propres à chaque verticale : ils deviendraient spécialistes pour proposer une qualité de service optimum.

 

L’IoT présente un potentiel considérable car les besoins de connectivité des entreprises sont énormes. D’autant plus que la 5G sera le réseau de l’IoT et devra relever les défis techniques qui se présentent encore aujourd’hui. Les MVNO pourraient devenir des acteurs sachant s’approcher au mieux des besoins de leurs clients, avec un avantage certain quand il s’agira de fournir de la connectivité à l’international. Ils adoptent dès aujourd’hui un positionnement plus qualitatif, voire d’experts, avec des offres à la fois ciblées et flexibles. Cette dimension est indispensable quand il faut fournir un service adapté à des entreprises d’envergure internationale. Il est donc indispensable de suivre l’évolution de ces opérateurs en les considérant comme des acteurs à part entière sur le marché grand public comme sur le marché entreprise.

 

Zero-rated : facturation spéciale qui ne comptabilise pas la data pour un service en particulier (ici WhatsApp)

eSIM : carte SIM intégrée à l’appareil et pré-programmable

Par Maïlys BRUSSEEL GIRAUD le 24/08/2017

Article posté par :

Maïlys BRUSSEEL GIRAUD

Consultante Market Intelligence

Pour en savoir +

Suivre le blogueur


Articles similaires